Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

L’abattoir Veviba de Bastogne perd son agrément

L’Afsca a retiré les agréments à l’entreprise Veviba de Bastogne. Il s’agit d’un des plus importants abattoirs wallons et d’une importante unité de commercialisation de viande bovine.

Temps de lecture: 3 min

Le ministre fédéral de l’Agriculture Denis Ducarme et l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire ont décidé de procéder au retrait des agréments de l’entreprise Veviba située sur le zoning de Bastogne. Cette décision fait suite à une perquisition menée par un juge d’instruction, la semaine dernière, sur le site de l’entreprise, dans un abattoir, un atelier de découpe et un surgélateur industriel, a annoncé le cabinet du ministre Ducarme.

La mesure a un effet immédiat. Des infractions constatées sont relatives à des falsifications des renseignements sur la date de congélation de la viande et à une non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés, note le cabinet du ministre, parlant de produits « potentiellement dangereux » pour la sécurité alimentaire.

Le juge d’instruction a transmis mardi à l’Afsca le relevé des constatations effectuées dans le cadre de son enquête. Toujours selon le cabinet du ministre, il a également autorisé l’Afsca à prendre les dispositions et les mesures administratives adéquates à l’égard de l’opérateur, et le cas échéant, les mesures complémentaires qui s’avèrent nécessaires à la protection de la santé publique, compte tenu des éléments du dossier et en vertu du principe de précaution.

Sur base des constats de l’enquête, l’Afsca a constaté que certains produits de Veviba n’étaient pas conformes aux normes sanitaires en vigueur. Le ministre a également demandé à l’Agence de concentrer ses contrôles sur l’ensemble des entreprises liées au groupe Verbist, propriétaire de Veviba, installé en Flandre et en Wallonie.

Un contact a aussi été pris par le cabinet du ministre avec la grande distribution en vue d’envisager d’éventuelles mesures.

Le ministre René Collin veut une réunion d'urgence

De son côté, le ministre wallon de l'Agriculture, René Collin exprime « sa vive préoccupation à la fois vis-à-vis de cet outil essentiel pour l'économie régionale, avec plus de 300 emplois salariés en jeu et vis-à-vis de la filière bovine wallonne dont on connaît déjà les graves difficultés. »

Il demande qu'une réunion urgente s'organise avec le ministre fédéral de l'Agriculture, l'Afsca, le ministre wallon de l'Économie et la SOGEPA « de manière à envisager, sans délais, les mesures de sauvegarde de l'outil et de favoriser la reprise rapide de toutes les activités, tout en garantissant le respect des normes sanitaires. Il en va du maintien des emplois de l'entreprise mais tout autant des éleveurs bovins qui doivent pouvoir compter sur des outils de valorisation performants et permanents. »

Veviba possède en effet à Bastogne un des plus gros abattoirs bovins du sud du pays et une importante unité de transformation de la viande. René Collin évoquera ce dossier ce jeudi matin au gouvernement wallon.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Lambotte Serge, jeudi 8 mars 2018, 13:20

    Chaque année, le magazine économique Trends-Tendances attribue ses Gazelles à trois entreprises qui prospèrent dans la province et au-delà. Pour 2017, Veviba a reçu le prix ce mercredi 22 février dans la catégorie des grandes entreprises. Il s’agit évidemment d’une grande fierté que la Direction souhaite partager avec l’ensemble des collaborateurs qui oeuvrent tous les jours à cette réussite.

  • Posté par Pablos Gino, jeudi 8 mars 2018, 8:04

    Bien entendu Collin veut surtout noyer le poisson,buisnes d'abord,il veut qu'il y ait un règlement pour le ti boucher et un autre pours les gros industriels du secteur.Encore du blé à moudre pour les mouvements opposés à la viande et je vais finir vu les méthodes par leur donner raison,la prochaine balle ça ne sera pas dans la tête de l'animal qu'elle sera tirée mais dans votre propre pied.

Plus de commentaires

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo