Accueil Aiseau-Presles

«Nos quatre villages ont leur identité propre. Ils ne forment pas une entité»

Créée par la fusion des communes en 1976, l’entité d’Aiseau-Presles n’existe pas vraiment aux yeux de ses habitants. A Aiseau, à Presles, à Roselies ou à Pont-de-Loup, chaque habitant tient à son village comme à la prunelle de ses yeux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Dans la salle de sport de Pont-de-Loup, Marc assiste à l’entraînement de basket de son fils. « Je vis à Presles, commente-t-il. Nos quatre villages ont leur identité propre. Ils ne forment pas une entité. Comme les villages sont distants les uns des autres, c’est parfois compliqué au niveau des services car il n’y a qu’un bureau de poste, un distributeur d’argent et, bien sûr, une administration communale. Mais on s’est adapté. Par contre, les gens des différents villages ne se connaissent pas. Et le fait que tous les petits commerces de proximité ont fermé n’arrange rien. C’est là que le lien social se crée, que les gens se rencontrent. Et il n’y en a quasi plus. C’est pour ça que j’ai inscrit mon fils dans le club de basket local. Ca lui permet de tisser des liens avec d’autres enfants du village. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Aiseau-Presles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs