Accueil Aiseau-Presles

«Qu’on vote pour l’un ou pour l’autre, ils finissent toujours par s’arranger»

À Aiseau-Presles, les préoccupations des habitants sont surtout liées à la vie quotidienne, à la proximité. Pour autant, ils ne se désintéressent pas totalement de l’actualité et des sujets plus généraux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Disparition des commerces de proximité, pollution de l’incinérateur, manque de festivités, travaux en cours ou encore manque d’école secondaire ou étiolement des liens sociaux. Que ce soit à Aiseau, à Roselies, à Pont-de-Loup ou à Presles, les préoccupations et les bonheurs, sont locaux. Jamais dans la discussion, les événements qui font la une de l’actualité ne surgissent dans la discussion. Ce qui ne signifie pas pour autant que les habitants les ignorent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Aiseau-Presles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs