La qualité d’une pomme dépend de son terroir

Fruit préféré des Belges, la pomme se déguste tantôt plus sucrée, tantôt plus acidulée, parfois jaune, verte, rouge… voire rose. Des spécificités qui dépendent en grande partie des terres sur lesquelles elles ont été cultivées. Exemple avec l’une des pommes les plus plébiscitées : la Pink Lady®.

La culture de cette pomme requiert un sol de qualité supérieure. Ainsi, une terre limoneuse sableuse, associée à un sous-sol graveleux, garantit un bon drainage et évite l’asphyxie des racines. Non inondable, ce type de sol conserve l’humidité, essentielle au développement des fruits, sans jamais être noyé.

Le sol, ce patrimoine précieux

C’est ce type de sol que l’on retrouve dans la vallée de la Loire, dans le Sud-Ouest et le Sud-Est de la France, mais aussi en Emilie-Romagne, au Sud-Tyrol et en Catalogne où sont cultivées les pommes Pink Lady® depuis 20 ans. Des régions également choisies pour la qualité de leur ensoleillement. L’ensoleillement est directement responsable de la couleur mais également de la richesse aromatique de la pomme. Le producteur cherche donc à apporter au plus grand nombre de fruits de l’arbre le maximum de soleil pendant tout le cycle de production. C’est pour cela qu’à la fin de l’été, il enlève à la main les feuilles superflues. Les régions sont choisies aussi pour le différentiel de température qui doit exister dans les dernières semaines de présence de la pomme sur l’arbre en octobre. C’est en effet l’amplitude thermique entre des jours chauds et des nuits fraiches qui permet à la pomme de se colorer et de parfaire sa richesse aromatique.

Production de pointe et respect de la biodiversité

C’est dans ce cadre que les producteurs se sont aussi engagés dans une démarche responsable, respectueuse des équilibres naturels et du patrimoine rural. Pour l’entretien et le développement de leurs vergers, ils accordent ainsi une attention particulière à la consommation de l’eau pour éviter le lessivage et l’érosion des terres. Cela se traduit aussi par une observation minutieuse des vergers, mais aussi par l’utilisation de techniques biologiques de lutte contre les parasites et de solutions naturelles. Toute autre intervention étant réduite au minimum. De quoi nous donner encore plus envie de croquer la pomme !

Retrouvez ici les autres engagements de Pink Lady®.

La UneLe fil info Partager