Accueil Économie Consommation

Affaire Veviba: Test-Achats demande de la transparence

Le consommateur ignore les lots suspects en provenance de l’abattoir Veviba. Test-Achats demande la publication des informations.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

La communication des autorités responsables du suivi de la crise Veviba fait grincer quelques dents. Du côté de l’association de protection des consommateurs, Test-Achats, on s’étonne de n’avoir pas été officiellement informé de la situation. On remarque également que si des grandes surfaces ont pris des mesures radicales de retrait des rayons de la viande en provenance de Veviba, sans distinction, le consommateur reste dans le flou total.

Le site internet de l’Afsca (agence de sécurité alimentaire) est resté muet sur la question jusqu’à 17 heures au moins. « Une nouvelle fois, comme ce fut le cas pour la crise du fipronil, les autorités font la distinction entre les produits retirés pour des raisons sanitaires et ceux qui sont spontanément retirés par la grande distribution », peste Jean-Philippe Ducart, porte-parole de l’ASBL. Comme on est dans ce dernier cas de figure, le nom des lots problématiques n’est pas officiellement communiqué. « Résultat : des consommateurs pourraient avoir chez eux de la viande suspecte. Mais ils n’en sont pas informés ! ».

« Le consommateur est complètement voué à lui-même et dépend de ce qui apparaît dans la presse. Le porte-parole de Delhaize a déjà dit que cela concerne environ 300 types de produits. Etant donné que la sécurité alimentaire est menacée, Test Achats exige que les numéros des lots des produits concernés que Delhaize et Colruyt retirent de leurs rayons soient rendus publics. En outre, les consommateurs doivent être en mesure de décider eux-mêmes s’ils consomment ces produits ou non », indique Test-Achats.

Du côté de Comeos, la fédération de la grande distribution, on estime également que la communication fait défaut. « Ce matin, les grandes surfaces ont opté pour un degré maximal de précaution, explique Dominique Michel, patron de la fédération. On a retiré toute la viande de bœuf concernée venant de Veviba, sans aucune distinction, afin de ne prendre aucun risque. Maintenant, il apparaît qu’il est aisément possible de reconnaître la viande à problème. Il faut une communication rapide là-dessus de l’Afsca et des autorités. Des milliers de produits ont été retirés des rayons ; pour certains c’est sans doute totalement inutile. Il faut rapidement informer afin d’éviter que ces marchandises soient éhontément gaspillées ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pasquale Russo, jeudi 8 mars 2018, 17:50

    Ils sont sur le site de la RTBF .. et aussi tout le BIO IIII

Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb