Accueil Économie Consommation

Affaire Veviba: la commission de la Santé de la Chambre convoquée lundi

Les ministres de la Santé et de l’Agriculture, Maggie De Block et Denis Ducarme, seront présents en commission.

Temps de lecture: 2 min

La présidente Muriel Gerkens (Ecolo) a convoqué la commission de la Santé de la Chambre lundi après-midi (à 14h ou 14h15) sur l’affaire Veviba. Ce sera l’occasion de retracer l’historique de l’affaire depuis les premières plaintes en septembre 2016 jusqu’à l’inspection en mars 2018, a-t-elle indiqué à l’agence Belga.

Les ministres de la Santé et de l’Agriculture, Maggie De Block et Denis Ducarme seront présents en commission. Une représentation de l’Afsca est également attendue.

Ecolo accuse le système de contrôle

Pour les Verts, ce scandale démontre, après l’affaire du Fipronil, après celle de la viande de cheval, que le système de contrôle de la chaîne alimentaire ne fonctionne toujours pas correctement : « Jamais, au grand jamais, de tels scandales sanitaires ne devraient arriver sur la table des consommateurs. Leur accumulation ne peut que nous conduire à la conclusion que ce ne sont pas des accidents de fonctionnement ponctuels, mais que c’est un système tout entier qui dysfonctionne », s’insurge Zakia Khattabi, Coprésidente d’Ecolo.

Les écologistes réclament par ailleurs que l’Afsca publie très rapidement aujourd’hui toute la liste des aliments concernés par ce nouveau scandale. « Les consommateurs ont le droit d’être avertis et l’Afsca a le devoir de les protéger », conclut Muriel Gerkens.

Non-conformité de plus de 50 % des produits contrôlés

Les agréments de Veviba ont été retirés pour un atelier de découpe et un surgélateur industriel situés à Bastogne. Une perquisition menée par un juge d’instruction a révélé des infractions, dont certaines représentent un risque sanitaire. Les infractions constatées sont relatives à des falsifications des renseignements sur la date de congélation de la viande et à une non-conformité de plus de 50 % des produits contrôlés, a précisé le cabinet du ministre, parlant de produits « potentiellement dangereux » pour la sécurité alimentaire.

Les supermarchés travaillant avec Veviba ont retiré des rayons les produits incriminés.

La viande sortie de l’atelier de découpe de l’entreprise Veviba, mise en cause pour fraudes, pourrait présenter un risque pour la santé publique, selon l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Voet Ch., vendredi 9 mars 2018, 14:06

    le fric et rien d'autres que le fric le consommateur ils s'en foutent

  • Posté par Voet Ch., vendredi 9 mars 2018, 12:38

    le fric et rien d'autre que le fric et le consommateur ils s'en foutent

  • Posté par Voet Ch., vendredi 9 mars 2018, 12:35

    après la crise de la dioxine suivi du fipronil ( aussi dénommé dans la famille des ziklo-B voici la viande même pas bonne pour les chiens ! une constatation s'impose, à chaque fois cela trouve son origine dans une entreprise venant de.............. FLANDRE ah ses flamands qui gagnent !mais une autre question doit être posée, quid des contrôles et la, il faut regarder le gouvernement Ch Michel qui a réduit le nombre de contrôleurs, j'oublie, le MR et la NVA n'aiment pas les contrôles, ses gens qui empêchent de faire se qu'ils veulent et fourt de la santé des gens ( idem pou les grands fraudeurs ! ) depuis combien d'année ce trafic est en place ? à quand la mise en prison de ses gros patrons " FLAMANDS " j'oubliais ils sont intouchable car font partie de la mafia de la viande avec la bénédiction du Boerenbond " l'état dans l'état " voyez le sort de ses gros fraudeurs avec la déconvenue de DEXIA, eux seront indemnisés pas les petit épargnants comme avec FORTIS vous avez dit " démocratie " ! ! ! quel leurre pour Mr & Mme tout le monde

  • Posté par Cornelis Pierre, vendredi 9 mars 2018, 12:10

    L'AFSCA est très forte avec les faibles et très faibles avec les forts....

  • Posté par A.q.t.e. , vendredi 9 mars 2018, 12:01

    Si la CSC savait, les parti qui lui sont liés devaient aussi savoir : le consommateur réclame aussi la transparence au sein des partis politiques en position de connaître les faits dénoncés ...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko