Accueil Économie Consommation

Affaire Veviba: la viande produite à Anderlecht n’a jamais été mise en cause, souligne Foodmet

Temps de lecture: 1 min

La viande produite à Anderlecht n’a jamais été mise en cause, a tenu à souligner vendredi la société Abattoir S.A. exploitante du Foodmet et de l’abattoir d’Anderlecht. Jeudi soir, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a procédé au rappel de viande hachée Veviba, de l’américain nature exclusivement, ayant été commercialisé par l’une des 17 boucheries du marché couvert d’Anderlecht.

«La boucherie concernée, notre locataire, est client de Veviba depuis de nombreuses années, et se retrouve ainsi être la principale victime de cette affaire de fraude. Nous tenons à préciser que la plus grande partie des autres boucheries s’approvisionne auprès de l’abattoir d’Anderlecht. Malheureusement il n’est pas possible d’empêcher l’une ou l’autre boucherie de s’approvisionner également auprès d’autres abattoirs», a précisé la société qui parle d’un cas isolé, où seuls 60 kilos de viande potentiellement impropre à la consommation ont été livrés.

«Cela n’enlève rien au fait que cette viande n’aurait jamais dû se retrouver dans le circuit de vente pour la consommation humaine et c’est la société Veviba qui en porte l’entière responsabilité», rappelle le communiqué.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko