Accueil Belgique

Examens annulés: un décret voté dans l’urgence pour limiter les recours

Le parlement de la Communauté française a adopté un texte à l’unanimité des 75 votants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Nul ne l’ignore: Joëlle Milquet (CDH), la ministre de l’Education, a annulé trois des épreuves externes conçues par la Communauté française: l’examen d’histoire en 6e secondaire et, en 2e secondaire, les tests de sciences et de langue (la partie écrite). Les écoles pouvaient improviser une épreuve de substitution, «faite maison». Certaines l’ont fait. Mais pas toutes. Et là où un examen de remplacement n’a pas été organisé, comment évaluera-t-on l’élève?

Dans ses circulaires annulant les trois tests, Milquet explique que, techniquement, les élèves seront considérés comme n’ayant pas pu se présenter aux épreuves pour des raisons indépendantes de leur volonté. Dans ce cas, le décret de 2006 prévoit que l’évaluation de l’élève sera fondée sur les bulletins et travaux des deux années précédentes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs