Accueil Opinions Éditos

Affaire Damso : le bal des hypocrites

L’édito de Jean-Marie Wynants alors que l’Union belge a renoncé à collaborer avec le rappeur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ainsi donc, les patrons de Proximus et d’AB Inbev ont découvert les chansons de Damso et les ont trouvées tellement misogynes qu’ils ont amené l’Union belge de football à renoncer à sa collaboration avec le rappeur.

Quelques heures plus tôt, le Conseil des femmes avait exprimé les mêmes griefs. L’Union belge avait alors virilement décidé de maintenir sa position, refusant de se « laisser prendre

en otage par la polémique ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Christian Radoux, dimanche 11 mars 2018, 1:56

    pan-pan-baballe et "rap" : encore un "pacte d'excellence" ?

Aussi en Éditos

Les États-Désunis d’Amérique

En ce jour qui célèbre traditionnellement la proclamation d’indépendance de 13 colonies britanniques et leur décision de former les États-Unis d’Amérique, c’est la crainte d’une désintégration qui domine.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs