Les 5 tubes incontournables de Claude François (vidéos)

Les 5 tubes incontournables de Claude François (vidéos)

Il y a quarante ans, le 11 mars 1978 à 14h30, Claude François s’éteignait mais le culte de Cloclo est toujours bien vivace.

Avec une quarantaine de tubes à son actif entre 1962 et 1978, qu’on retrouve sur de nombreuses compilations, comme ce triple CD et DVD publié par Warner en 2008, Claude François a marqué son temps. Voici ses cinq chansons les plus marquantes :

1

« Belles, belles, belles » (1962)

Sorti en octobre 1962, ce premier 45 tours sera son premier tube. Il s’agit du « Made To Love » des Everly Brothers traduit en « Rien rien rien » par Vline Buggy. Cloclo lui demandera de changer les paroles avant de souvent collaborer avec elle.

2

« Comme d’habitude » (1967)

Michel Sardou a refusé cette chanson écrite par Jacques Revaux. Ce dernier la soumet à Claude qui la retravaille avec Gilles Thibaut, afin d’évoquer dans le texte sa rupture avec France Gall. Paul Anka la traduira en « My Way » qui deviendra la signature de Frank Sinatra.

3

« Le lundi au soleil » (1972)

Après un petit creux, Cloclo réussit son come-back en 1972 avec cette chanson composée par Patrick Juvet et dont la face B n’est autre que « Belinda ».

4

« Le téléphone pleure » (1974)

En 1974, année où il annonce ses adieux à la scène, paraît sa plus grosse vente : deux millions et demi de 45 tours pour ce duo avec Frédérique, la fille de sa secrétaire.

5

« Alexandrie, Alexandra » (1977)

Etienne Roda-Gil ne voulait pas écrire les paroles de cette chanson disco composée par Jean-Pierre Bourtayre et Claude François. Ce dernier l’a convaincu avec une boîte de ses cigares préférés. Le disque est sorti en décembre 1977 sur l’album Magnolias For Ever et en 45 tours le jour des obsèques le 15 mars 1978.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous