Jay-Z et Beyoncé en tournée mondiale, à deux

Jay-Z et Beyoncé en tournée mondiale, à deux

Beyoncé et Jay-Z, l’un des couples les plus glamours de la musique, ont annoncé lundi une nouvelle tournée mondiale commune, qui pourrait faire partie des concerts les plus rentables de l’année.

Le rappeur et la diva ouvriront le bal à Cardiff, au Royaume-Uni, le 6 juin.

Avec 36 dates, Beyoncé et Jay-Z traverseront notamment l’Europe. La tournée des stades continuera ensuite outre-Atlantique avec une dernière performance à Vancouver au Canada le 2 octobre.

C’est Beyoncé qui a annoncé la nouvelle dans une série de publications destinées à ses 112 millions d’abonnés sur Instagram. Sur l’une des photos, en noir et blanc, le couple pose, sur une moto, avec l’inscription « OTR II », une référence à leur tournée commune « On the Run », en 2014, qui avait rapporté quelque 100 millions de dollars.

L’interprète de « Run the World (Girls) » a aussi posté une vidéo en « slow-motion » (au ralenti) des deux superstars, avec le morceau classique de reggae « I’m Still in Love With You », en musique de fond.

Le retour de Beyoncé sur scène, après la naissance de leurs jumeaux, est prévu pour avril. La diva sera l’une des têtes d’affiche de Coachella, le festival américain le plus en vue.

Pour Jay-Z, cette tournée « OTR II », suit sa série de concerts pour promouvoir « 4 : 44 », son album introspection où il demande pardon à Beyoncé pour son infidélité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BRITAIN-EU-POLITICS-BREXIT-ROYALS

    Royaume-Uni: un discours royal pour rien?

  2. Des manifestants se heurent aux forces de police à l’aéroport de Barcelone après l’annonce de la condamnation des leaders indépendantistes.

    La Catalogne bloquée après la condamnation des leaders indépendantistes

  3. PHILIPPE CLOSE

    Philippe Close au «Soir»: «Ce qui s’est produit avec Extinction Rebellion est un échec pour tout le monde»

La chronique
  • Allô, c’est Donald Trump à l’appareil!

    Avant de décider de lâcher les Kurdes, Trump avait longuement palabré avec Erdogan au téléphone.

    « Allô, ici Trump… ! »

    On imagine la scène : « Allô Erdogan, le président des Etats-Unis au bout du fil. Voilà, j’ai un service à vous demander. J’ai un problème avec une certaine Elizabeth Warren qui prétend vouloir se présenter contre moi. C’est une folle, c’est une hystérique, c’est une communiste. Et, en plus, c’est une démocrate et c’est une femme. C’est dire ! Mais il paraît qu’elle devient dangereuse. Vous n’auriez pas quelque chose en réserve contre elle, la preuve que lors d’un déplacement touristique à Istanbul elle a refusé de se déchausser dans une mosquée ou qu’elle n’a pas payé sa note d’hôtel ? Si vous me trouvez ça, promis, je retire mes troupes de la frontière syrienne et les Kurdes, je vous les livre, tout chaud ».

    ...

    Lire la suite

  • Nethys: le chaînon politique manquant

    Et voilà donc la vérité selon Stéphane Moreau. Après que tous les médias ont sollicité durant des années sans relâche une interview de l’homme fort de la galaxie Nethys, on ne peut que remarquer la multiplication des communications de ce week-end.

    Mais l’essentiel n’est pas là. Ce dimanche, un fantôme occupait une place centrale dans l’exposé de Stéphane Moreau, et c’est bien embêtant car ce fantôme est un élément clé du dispositif qui fait de Nethys, contrairement à ce qu’en dit le manager, un...

    Lire la suite