Affaire Veviba: l’Afsca sous le feu des critiques à la Chambre

©Belga
©Belga

Des réformes auront lieu au sein de l’Agence Fédérale de Sécurité de la Chaîne Alimentaire (Afsca) afin de mettre fin à certains «  déficits » en matière de contrôle et de transmission de l’information, a annoncé lundi le ministre de l’Agriculture, Denis Ducarme, en commission de l’Agriculture de la Chambre, au cours d’un débat consacré au scandale Veviba.

«  J’ai constaté un certain nombre de déficits et j’ai le soutien du Premier ministre pour opérer des réformes en cette matière. Nous devons apporter pleinement au consommateur la garantie, le droit d’avoir accès à une nourriture conforme et saine », a déclaré M. Ducarme. Un audit sera mené à cet effet.

Le ministre a retracé devant les députés la chronologie des faits depuis la fin septembre 2016, quand les autorités kosovares ont informé la Belgique d’une saisie de viande fournie par Veviba. Il était alors question d’étiquettes falsifiées. Le 3 octobre, un inspecteur de l’Agence s’est rendu au Kosovo. Un rapport a été rédigé et transmis à la justice le 7 octobre. Une instruction judiciaire a été ouverte. Il a pourtant fallu attendre le 28 février 2018 pour qu’une perquisition de grande ampleur soit menée chez Veviba ; une perquisition qui débouchera sur les mesures sanitaires prises au début mars.

Il est question cette fois de « matériel » impropre à la consommation (plaies saignées et queues) dans des produits destinés à la consommation humaine, de manquements dans l’étiquetage et même de produits congelés depuis 2001. Sur les 2.000 palettes présentes dans un entrepôt, 200 sont contrôlées : 138 sont non conformes.

Des dispositions auraient dû être prises depuis 2016

« Pourquoi aura-t-il fallu au juge d’instruction plus d’un an et demi pour réaliser une perquisition compte tenu de l’information en lien avec la tentative d’exportation de viande avariée au Kosovo ? », s’est demandé M. Ducarme qui vise aussi l’Afsca. «  Les dispositions auraient dû être prises pour que les contrôles soient plus offensifs compte tenu des informations dont on disposait depuis octobre 2016 ».

Dès lors qu’une enquête judiciaire est ouverte, c’est la justice qui gère l’enquête et non plus l’Afsca, a expliqué l’administrateur-délégué de l’Agence, Herman Diricks. Une enquête parallèle aurait pu perturber les investigations judiciaires. L’entreprise de Bastogne a toutefois continué à être contrôlée -de manière inopinée ainsi que l’impose une directive européenne- comme toutes les autres entreprises du secteur. En 2016, elle a subi 12 contrôles au lieu des huit annuels prévus.

Le ministre n’a pas mâché ses mots à l’égard de l’entreprise de Bastogne dont il a stigmatisé les «  pratiques mafieuses ».

L’opposition n’a pas ménagé l’Afsca

L’opposition n’a quant à elle pas ménagé l’Afsca et le ministre. Le ton était à la colère. Verbist, propriétaire de Veviba, est un géant de la viande en Belgique. «  Trente pour cent du système belge est aux mains d’un acteur mafieux et, pendant des mois, des années, cette mafia vend de la viande en Belgique et à l’étranger sans que notre système de contrôle puisse le détecter. C’est inacceptable », a dénoncé Jean-Marc Nollet (Ecolo).

«  La corruption est au coeur de la mafia. Parler de pratiques mafieuses, c’est parler de corruption. C’est un propos lourd de conséquences », a souligné de son côté, Olivier Maingain (Défi) qui a pressé le ministre d’en dire plus.

Le PS a réclamé que l’Afsca passe sous la tutelle de la ministre de la Santé, après cette nouvelle crise sanitaire qui suit celle du fipronil. «  Deux crises sanitaires en 9 mois, ça fait beaucoup », a lancé Daniel Senesael.

L’exposé de l’Afsca a paru indigent à d’aucuns vu la gravité de la situation. «  La personne qui est assise à côté de vous, M. le ministre, vit-elle sur la même planète que les consommateurs et tous les acteurs de la filière ? » a interrogé Michel de Lamotte (CDH) en visant M. Diricks.

À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Photo News.

    En vingt ans, la connaissance du néerlandais a chuté à Bruxelles

  2. Les dirigeants européens ont observé une minute de silence en mémoire des victimes de la fusillade de Strasbourg, ce jeudi à l’ouverture du sommet de Bruxelles.

    Pour Charles Michel, Brexit et crise belge, même combat!

  3. Assita Kanko assure se sentir comme un poisson dans l’eau au sein de sa «
nouvelle famille politique
». © Sylvain Piraux.

    Assita Kanko: «Je serai candidate sur une liste N-VA»

Chroniques
  • Lettre du Brexit: un processus digne d’un sketch des Monty Python

    Par Marc Roche

    Dans un sketch des Monthy Python, Michael Palin déclare : «  le monde est un endroit absurde et ridicule  ». Quel rapport y a-t-il entre ce gag et le vote de défiance interne au parti conservateur, remporté avec une majorité plus courte que prévu, par la Première ministre, Theresa May ?

    A priori, aucun. Quoique, comme l’indique l’hebdomadaire The Economist, «  depuis le référendum, la nation sage, pragmatique, terre à terre et fondamentalement sensible ressemble à un membre de la famille devenu dingue  ».

    Jugez plutôt. Même si elle est sortie indemne du scrutin de tous les dangers, qu’elle ne peut pas être renversée pendant un an, l’autorité de Theresa May est plus que jamais fragile. Le Parlement ressemble à une serre portée à haute température où s’exacerbent les rancœurs, les jalousies et les...

    Lire la suite

  • Theresa May sauvée, rien n’est réglé

    Theresa May a donc sauvé sa place de Première ministre, dans cet exercice démocratique si particulier aux Britanniques d’un vote de défiance interne au parti Tory, déclenché par ses propres députés.

    Theresa May sauvée, rien n’est réglé pour autant dans cet enjeu presque existentiel pour son pays qu’est le Brexit. Pour convaincre une majorité de ses députés – plutôt faible car privée d’un tiers des troupes – la dirigeante conservatrice a dû promettre qu’elle s’effacerait une fois le Brexit réalisé et...

    Lire la suite