Accueil Société

L’après-nucléaire, une facture qui s’élève à 15,1 milliards

La technologie nucléaire produit des déchets, qu’il faudra gérer pendant des milliers d’années. L’Ondraf chiffre le coût de cette opération.

Temps de lecture: 1 min

Ce qui est rare est précieux, paraît-il. Or « l’inventaire des passifs nucléaires » n’est réalisé qu’une fois tous les cinq ans. C’est dire si cette brique de 309 pages est précieuse. Aux manettes : l’Ondraf, l’organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies.

Moyennant de nombreuses hypothèses (il n’est jamais aisé de prédire l’avenir), l’Ondraf estime le coût nucléaire total des 608 sites nucléaires belges à 15,1 milliards d’euros. La majeure partie de la facture est sans surprise liée aux deux centrales nucléaires belges : 4,9 milliards pour la gestion des combustibles usés de Doel et Tihange ; et 5,4 milliards pour le démantèlement des deux sites.

> Découvrez les détails de cette étude sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko