Accueil Société Régions Hainaut

Quai 10: objectif 100.000 spectateurs en 2018

Les entrées de cinéma représentent 40 % du budget de recettes. Une convention de quatre ans bétonne le financement. Etat des lieux et perspectives.

Temps de lecture: 2 min

A Charleroi, le Quai 10 est l’une des locomotives du quartier de la ville basse, à 50 mètres de Rive Gauche. L’opérateur culturel clôture sa première année d’activités sur des chiffres plutôt positifs : « 493 films diffusés, 8.250 séances de projection et 91.003 spectateurs pour notre cinéma », observe le directeur Matthieu Bakolas, à la tête d’une équipe de 18 travailleurs.

Pour être tout à fait complet, il faut y ajouter une moyenne impressionnante d’un événement par jour – vous lisez bien –, depuis le ciné-club à l’avant-première, en passant par des projections suivies de rencontres avec des acteurs et réalisateurs. « L’objectif des 100.000 entrées sera atteint en 2018 : en dix semaines, le nombre de spectateurs a augmenté de 8 % par rapport à la même période de l’année dernière, pour une hausse de 20 % des recettes qui constituent 40 % de notre budget. En termes de programmation, le succès a dépassé les espérances, nous avons présenté des films que nous n’aurions jamais imaginé voir à l’affiche en début de saison. » Des films d’auteur et d’art et d’essai, bien sûr, qui restent la spécificité culturelle de l’ASBL le Parc aux commandes des cinq salles de l’intra-ring, mais aussi de grosses productions familiales.

Gaming : 12.000 participants

Pour son activité de gaming, le Quai 10 a accueilli 12.000 participants. Unique en Belgique, le projet a imposé sa notoriété bien au-delà de Charleroi avec des visites d’écoles des régions liégeoise, montoise ou bruxelloise. « Un public intergénérationnel fréquente la salle de jeu, les séances pédagogiques sont organisées du mardi au vendredi. »

Enfin, l’institution héberge des activités à haut potentiel : c’est là que les Dirty monitors ont établi leur résidence et que Becode organise ses séances de formation, depuis janvier. « Notre cinéma a trouvé sa place et son public, se félicite Matthieu Bakolas. On ne peut plus parler de concurrence avec le complexe cinéma Pathé sur le site de Ville 2, mais de complémentarité. Offrir des moments de rencontre, d’animation, de débat, c’est notre vocation. »

L’institution a accueilli la plupart des associations du cru. Festivals ou événements originaux comme les projections estivales en plein air complètent une affiche éclectique. Au bout du compte, le Quai 10 remplit parfaitement la mission pour laquelle il est subsidié, désormais à hauteur de 135.000 euros par an au lieu de 115.000 au terme de sa nouvelle convention avec la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une convention dont la durée passe de un à quatre ans, ce qui bétonne le financement jusqu’en 2022.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo