Accueil Culture Scènes

Jonathan Lambert, profession dict’acteur

Avec « Looking for Kim », le fantaisiste français signe un one-man-show original qui passe en revue les dictateurs de l’Histoire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Quel phénomène ! Avec sa silhouette fluette de farfadet et sa voix de mauvais génie, Jonathan Lambert semble échapper du songe d’une nuit shakespearienne. Cela fait une vingtaine d’années que l’artiste parisien trimballe son humour absurde, vif et loufoque à la télévision. Le grand public l’a découvert sur Comédie, puis sur Canal +. Mais c’est avec sa galerie de personnages hauts en couleurs qui s’invitent sur les plateaux de Laurent Ruquier (On a tout essayé, On n’est pas couché) que Jonathan Lambert a accédé à la notoriété.

Si on peut le voir encore arpenter régulièrement l’émission Quotidien, de Yann Barthès, où il incarne un observateur du vingt-troisième siècle, Jonathan Lambert pose surtout, depuis 2007, en homme de scène. Il sera le 27 mars prochain à Uccle, avec un spectacle drôle et un peu glaçant sur les dictateurs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Sihame Haddioui, à bras-le-corps

L’échevine de la culture et de l’égalité des genres et des chances à la commune de Schaerbeek mêle son histoire intime et son expérience politique sur scène, dans une pièce portée par le Kaaitheater et jouée ce samedi au Kriekelaar. Et dévoile, en coulisses, ses ambitions d’aller au fédéral.
Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs