Accueil Monde Europe

Russie: Vladimir Poutine ne craint que l’abstention dans les urnes

Au pouvoir depuis dix-huit ans, le chef du Kremlin l’emportera dimanche dès le premier tour. Sur fond d’apathie généralisée, il n’a même presque pas mené campagne. Seul bémol : le risque d’une désertion des bureaux de vote par les électeurs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Moscou,

Grands amateurs d’anecdotes politiques, les Russes plaisantent ces derniers jours sur les enjeux de la présidentielle de dimanche, orchestrée et gagnée d’avance par Vladimir Poutine, après pourtant déjà dix-huit ans pouvoir. « Monsieur le président, j’ai une bonne nouvelle : vous êtes réélu. Mais j’ai une mauvaise nouvelle : personne n’a voté pour vous… », raconte un humoriste dans un sketch, devenu viral sur le web, qui pointe du doigt la vraie menace pour les autorités : la faible participation sur fond d’apathie politique.

Les multiples pressions rappelant ces derniers jours aux Russes d’aller voter suffiront-elles pour porter la participation aux 60-65 % souhaités ? Ce taux assurerait la légitimité de la victoire de Vladimir Poutine qui, en 2012, avait obtenu près de 64 % des voix. Pour le conforter, son résultat devra être au moins légèrement supérieur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs