Hognoul: Burger King s’en prend aux boulettes d’Ikea

Hognoul: Burger King s’en prend aux boulettes d’Ikea

Le Burger King a débarqué pour la première fois en Cité ardente le 13 décembre 2017. Et plus exactement sur la place Saint-Lambert. Depuis son arrivée, le géant du burger américain ne cesse de faire des petits en région liégeoise. Alors que l’ouverture prochaine d’un nouveau restaurant dans la galerie commerciale de la Médiacité de Liège a récemment été annoncée par la marque, un second établissement a déjà ouvert ses portes mardi dernier à Hognoul. A deux pas du géant de l’immobilier suédois. Un emplacement stratégique, situé à côté de l’autoroute, qui semble d’ailleurs avoir largement inspiré les responsables marketing de Burger King. Non loin du deuxième restaurant de la chaîne de burgers, une pancarte publicitaire a été disposée pour promouvoir l’ouverture du fast-food. Sur celle-ci, on peut d’ailleurs lire : « Ça va vous changer des boulettes suédoises. »

Un spot qui fait clairement référence au magasin Ikea et, plus particulièrement au type de restauration que propose la marque. Il n’aura pas fallu attendre très longtemps pour que la photo de l’affiche se propage sur les réseaux sociaux. Plusieurs internautes ont été amusés par le parallèle, tandis que d’autres ont plutôt été heurtés par la campagne publicitaire. Pourtant, Burger King n’a clairement pas pour objectif de choquer.

« Le ton de cette campagne correspond typiquement au style de l’entreprise, à savoir jeune et un peu décalé. Mais en aucun cas, nous avons voulu insulter qui que ce soit, ni même lancer une polémique, se défend le CEO de Burger King Belgium, Kevin Derycke. Le slogan a été créé pour donner une touche locale à notre communication. Nous avons vraiment souhaité faire un clin d’œil à Hognoul qui est très souvent associé à Ikea. L’objectif était également de rester dans l’univers de la restauration. C’est la raison pour laquelle nous avons fait référence à leur repas iconique : les boulettes liégeoises. »

Toutefois, certaines personnes se demandent quand même si la société suédoise ne va pas être contrariée en apprenant l’existence de cette pancarte qui fait le tour des réseaux. Mais là encore, Kevin Derycke tient à apporter une réponse précise. « Notre campagne n’est pas dévalorisante pour Ikea puisque nous ne faisons pas de jugement sur le produit », conclut-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous