Accueil Sports Cyclisme

Vincenzo Nibali, le requin de San-Remo

Il est très rare qu’un spécialiste des « Grands Tours » remporte la Primavera. Nibali était certainement le seul à pouvoir revendiquer cette faveur, complétant ainsi son palmarès exceptionnel.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

L’insaisissable Primavera n’a jamais aussi bien porté son surnom. Au terme d’une édition marquée, dans ses deux premiers tiers, par une météo déplorable sur des routes parfois inondées, la solution ne semblait pouvoir intervenir qu’à l’issue d’un sprint massif.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs