Accueil Belgique Politique

Bart De Wever: «Les gauchistes de mai 68 embrassent désormais le port du foulard comme symbole d’égalité»

Le président de la NV-A a une nouvelle fois exposé ses opinions en matière d’immigration dans un entretien accordé à De Zondag.

Temps de lecture: 2 min

Dans un entretien accordé dimanche à De Zondag, le président de la NV-A et bourgmestre d’Anvers Bart De Wever affirme que son opinion sur l’immigration n’est pas devenue plus dure au cours des années. «  Analysez mon discours des trente dernières années. Vous y verrez une continuité. Mais à cause du faux humanisme de la gauche, tous les autres discours passent pour durs », assure-t-il.

Il dénonce le piège de la gauche. «  Ces mêmes gauchistes qui mettaient le feu aux soutiens-gorge en mai 68, embrassent maintenant le port du foulard comme un symbole d’égalité. Je trouve cela interpellant. On a voulu mettre à plat le christianisme, mais l’islam est accepté, j’appelle cela de la soumission. »

Bart De Wever estime être aussi critique envers la communauté juive que musulmane. «  Les juifs orthodoxes attachent aussi beaucoup d’importance aux signes extérieurs de la foi. Mais ils en acceptent les conséquences. Je n’ai encore jamais vu de juif orthodoxe à un guichet. Ils évitent les conflits. C’est la différence. Les musulmans revendiquent une place dans l’espace public, dans l’enseignement, avec leurs signes de croyance extérieurs. C’est ce qui crée des tensions. »

L’interview aborde aussi les ambitions du nationaliste lors du prochain scrutin. Il compte rester encore six ans bourgmestre à Anvers s’il est réélu. Après les élections fédérales de 2019, il n’exclut pas de «  gouverner avec le PS, le PTB et ou Ecolo, tant que ces partis acceptent de coopérer dans une structure confédérale ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

69 Commentaires

  • Posté par Jean-pierre Guissard, dimanche 18 mars 2018, 22:13

    Monsieur Bart De Wever heurte la vérité historique lorsqu'il parle de mai 68, un mouvement révolutionnaire contre la pensée du général De Gaulle. BDW, lui, affirme : Vlaanderen First; dans un Etat confédéral. Nous devons accepter ce mode de pensée. Toutefois accepter cette pensée implique de la part de celui qui la défend et la proclame un minimum de respect envers l'autre. Aujourd'hui, je ne perçois pas ce respect.

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 18 mars 2018, 20:30

    C'est fort probablement parce qu'il estime que son électorat apprécie les idées simplistes et sans nuance.

  • Posté par Jules Vandeweyer, dimanche 18 mars 2018, 15:53

    Ah oui, j'oubliais... Les diamantaires à Anvers sont en majorité juifs. Des électeurs potentiels pour Bart.

  • Posté par Jules Vandeweyer, dimanche 18 mars 2018, 15:51

    Et hop! Bart occupe les medias... Avec les Romains comme modèles... Tu parles Charles d'un progrès... Son modèle de démocratie: des citoyens, des non-citoyens et des esclaves. Il rêve, lui aussi sans doute de reconquérir l'empire romain. Hier, il se disait César, aujourd'hui Auguste... Bientôt on comprendra qu'il est plus proche de Caligula ou Néron, lui qui se cherche sans arrêt des ennemis à combattre! Les Wallons, les Chinois, les musulmans, ...

  • Posté par Christian Radoux, dimanche 18 mars 2018, 11:55

    Quand je lis les délires d'Edwy Plenel et d'Emmanuel Todd par exemple, je ne peux pas cette fois-ci donner tort à Bart De Wever. Il se trouve même beaucoup de défenseurs inconditionnels du frère Tariq au nom des quartiers musulmans (ainsi sont catalogués d'office les Arabes...) opprimés et de la lutte contre l'"slamophobie" ! Bon, maintenant, il suffit que ce soit lui qui parle pour que le réflexe (bien conditionné...) de diabolisation s'active aussitôt. S'il affirmait tout simplement 2+2=4, nous aurions droit aux mêmes commentaires éludant totalement le fond.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une