Jeux Paralympiques 2018: les sœurs Sana terminent les Jeux par une 8e place en slalom

©Photonews
©Photonews

Dans la discipline qui leur convient le moins, les « sœurs de glisse » étaient huitièmes après la première manche et ont conservé cette place à l’issue de la seconde. La Britannique Menna Fitzpatrick l’a emporté, privant la Slovaque Henrieta Farkasova, deuxième, d’une cinquième médaille d’or.

« Nous sommes nettement moins fortes en Slalom, je suis donc contente avec cette huitième place », a réagi Eléonor Sana. « Le premier run de ce matin était plus court et pas trop technique. Mais nous avons fait un run prudent, ne prenant aucun risque. Cet après-midi, le parcours était par contre franchement plus compliqué, plus long, et j’ai eu beaucoup de mal ».

Eléonor et Chloé Sana rentreront en Belgique avec la médaille de bronze obtenue en descente. « Nous sommes venues aux Jeux avec l’ambition de ramener une médaille, nous avons atteint notre objectif », a résumé Chloé Sana. « Ces Jeux Paralympiques resteront vraiment dans mes souvenirs comme quelque chose de grandiose. »

« J’avais très peur avant d’arriver aux Jeux », a confié Eléonor Sana. « On m’avait prévenu que nous aurions des caméras braquées sur nous en permanence. Mais au final, je ne les vois pas ces caméras (rires). Cela n’a donc pas eu d’impact sur moi. C’était vraiment une expérience unique. »

Dimanche (20h heure locale, 12h en Belgique) aura lieu la cérémonie de clôture de ces Jeux Paralympiques. Le skieur Jasper Balcaen sera le porte-drapeau belge.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • La légende était de retour pour un soir.

    Par Manu Salvé

    Boxe

    Boxe: retour réussi pour Mike Tyson

  • belgaimage-17968721-full

    Par Manu Salvé

    Boxe

    Boxe: retour de Mike Tyson, l’homme de fer

  • Au «Vital Club», un club de (re)mise en forme dans le quartier de Fétinne à Liège qu’elle gère toujours depuis le décès de son mari, l’ex-judoka, Marc Vallot en 2001 à seulement 38 ans.

    Par Christian Raspiller

    Judo

    Ingrid Berghmans: «Je n’ai jamais été une sportive professionnelle»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous