La princesse Elisabeth va entamer un cursus au Royaume-Uni

Elisabeth de Belgique entamera cet été son cursus, au sud du pays de Galles.
Elisabeth de Belgique entamera cet été son cursus, au sud du pays de Galles. - Belga / Thierry Roge

Elisabeth de Belgique entamera cet été son cursus à l’UWC Atlantic College au sud du pays de Galles, a annoncé lundi le Palais royal. La fille du roi Philippe et de la reine Mathilde devrait obtenir son «Baccalauréat international» en 2020.

La princesse Elisabeth, duchesse de Brabant, a réussi les épreuves de sélection organisées par le comité belge des United World Colleges (UWC), aux côtés de onze autres étudiants belges de 16 ou 17 ans.

« Bases solides » et « engagement social »

Les United World Colleges constituent un réseau mondial d’écoles «qui rassemble des jeunes de différents pays, religions et cultures pour la paix et le développement durable». Les fondateurs «estimaient que la compréhension interculturelle était la pierre angulaire d’un monde pacifié et ont donc fondé une école pour jeunes sur la base des principes de diversité, de compréhension interculturelle et de respect de l’environnement», précise lundi dans un communiqué le comité belge des UWC.

«Les 17 écoles du mouvement UWC offrent le programme renommé du Baccalauréat international, soit une base académique solide avec un accent important sur les études, le sport et la créativité.» «L’engagement individuel et la responsabilité sont au cœur de l’UWC; les étudiants consacrent plus de 250 heures à l’engagement social chaque année, allant de l’aide aux personnes âgées à l’activisme climatique.»

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Total Belgique, leader du marché belge, compte environ 230
stations-service en Wallonie, dont une soixantaine sont en situation de rupture de stock.

    Gilets jaunes: la sécurité de sites Seveso est en jeu

  2. Dans le monde du jouet, les articles se multiplient et deviennent plus compliqués à comprendre pour les parents. © Pierre-Yves Thienpont

    La Saint-Nicolas, source de stress pour les parents

  3. d-20181011-3P1HEU 2018-11-20 16:42:57

    Veljkovic, le repenti qui peut faire tomber tout le football belge

Chroniques
  • Lettre du Brexit: l’honorable best-seller d’un psychodrame national

    Par Marc Roche

    Trop c’est trop. Ce n’est plus du ras-le-bol, c’est un véritable haut-le-cœur national. Encore du Brexit et toujours du Brexit ! Il n’est pas une minute où l’on n’entend, où l’on ne lit, où ne s’expriment les mille et une raisons que nous avons de soutenir ou pas l’accord scellé avec l’Union européenne. Les difficultés de Theresa May d’obtenir d’ici Noël une majorité à la Chambre des Communes pour ratifier le texte sont bombardées en boucle sur les petits écrans à grands jets de chromos.

    Je m’esquive à l’anglaise de la « bulle » londonienne pour me ressourcer un week-end chez des amis dans le havre de paix du Hampshire grâce au calme propice à la lecture. Puisqu’on n’y peut rien, autant se plonger dans le dernier roman de Jonathan Coe intitulé Middle England.

    L’ouvrage a pour cadre la campagne anglaise en proie aux déchirements du...

    Lire la suite

  • Le «footbelgate», labo judiciaire

    L’affaire du Footbelgate sera aussi un laboratoire judiciaire. L’accès au statut de repenti de l’agent de joueurs Dejan Veljkovic, avec lequel le parquet fédéral a signé un mémorandum prévoyant une peine de 5 ans de prison avec sursis et 80.000 euros d’amende en échange d’informations « substantielles, révélatrices et complètes », jusqu’alors inconnues de la justice, est une première en Belgique depuis l’adoption de la loi sur les repentis publiée au Moniteur belge le 7 août dernier....

    Lire la suite