Accueil Société

A-t-on retenu les leçons de l’alerte de 2007?

En 2007, la Grand-Place et ses environs avaient été placés sous niveau 4. Une première entachée de bien des difficultés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

La décision de l’OCAM de placer l’agglomération bruxelloise et Vilvorde sous niveau de menace 4, sur une échelle qui compte quatre niveaux, avait déjà été prise, pour le centre-ville de Bruxelles lors des fêtes de fin d’année 2007. Le quartier de la Grand-Place et ses environs avaient été placés sous surveillance renforcée tandis que le traditionnel feu d’artifice du réveillon de Nouvel An avait été annulé.

Cette initiative avait été sévèrement critiquée en raison du secret qui en avait entouré les motivations. Une enquête du Comité R (contrôle des services de renseignements) avait établi la chronologie et les motivations de cette décision. A l’origine, le parquet fédéral avait fait état auprès de l’OCAM de renseignements établissant « l’imminence d’un attentat » (la même terminologie qu’aujourd’hui) à commettre dans le quartier de la Grand-Place aux alentours du 21 décembre, date de la fête du Sacrifice. La menace avait été portée le 17 décembre au niveau 4 pour la zone concernée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs