Jeux Paralympiques 2018: Eléonor Sana n’a toujours pas réalisé

Photo News
Photo News

Un retour triomphal, d’ailleurs, mardi matin dans le hall de la Tour Engie à Bruxelles. Au point que Chloé Sana, la soeur et la guide d’Eléonor, a eu un peu peur de ce fol accueil, et s’est même sentie « gênée ».

Mais pour ce qui est de réaliser, Eléonor Sana en est toujours au point mort. « Franchement, je ne me rends pas du tout compte », a-t-elle en effet avoué à cette occasion. « Je constate simplement que ma médaille rend apparemment beaucoup de gens heureux, et j’en suis ravie. Tant mieux. Pour le reste, il faudra sans doute encore attendre quelques jours… »

Des journées qui seront consacrées au repos, mais aussi à la réflexion. Il ne fait cependant quasiment aucun doute qu’Eléonor Sana va poursuivre sa carrière. Mais dans une toute autre configuration vu que comme elle l’avait décidé dès le début de l’aventure il y a quatre ans, Chloé va arrêter.

« J’ai bien eu un tout petit doute à l’arrivée de cette mémorable descente où on était 3e », avoue-t-elle, « mais pour rapidement reprendre mes esprits, et acter que je devais m’en tenir à ma décision initiale. Sans aucun regret. J’avais fixé une échéance, et je dois maintenant la respecter. Je remercie ma soeur pour tout ce qu’elle m’a apporté pendant ces quatre belles années qui se sont terminées comme espéré en apothéose à Pyongchang… »

Également très reconnaissante envers sa sœur, Eléonor Sana devrait à l’avenir être guidée par Marine Antoine, sans partenaire depuis le retrait de Marie-Morgane Dessart, et qui a déjà eu l’occasion de s’entraîner avec l’héroïne de Court-Saint-Etienne. Elle se montre en tout cas très enthousiaste à l’évocation de ce projet.

Jasper Balcaen, le deuxième athlète belge présent à PyongChang, porte-drapeau lors de la cérémonie de clôture, 15e du slalom après avoir chuté dans le Super-G, a lui revu son point de vue.

« Là-bas mon sentiment était plutôt mitigé », avoue-t-il. « Mais maintenant, compte tenu des circonstances, je pense pouvoir me montrer très satisfait de ma performance. Il me suffit en effet de savoir que sans les séquelles de cette cabriole qui a paraît-il beaucoup impressionné le public et les téléspectateurs, j’aurais sûrement fini dans le top-10… »

Le conseil communal de Court-St-Etienne présidé par le bourgmestre MR Michael Goblet d’Alviella, rendra hommage à Eléonor Sana en la ferme de Beaurieux, lundi soir à l’issue de sa séance.

Les Jeux Paralympiques d’hiver de 2022 auront lieu en Chine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous