Accueil Société

Une étude révèle que les F-16 pourraient être prolongés: le ministre de la Défense doit s’expliquer

Le ministre de la Défense affirme qu’il ne connaissait pas l’existence de cette étude.

Temps de lecture: 3 min

Le Premier ministre, Charles Michel, a demandé au ministre de la Défense, Steven Vandeput, qu’une enquête soit menée au sein du département afin de savoir qui a commandé l’étude sur la possibilité de prolonger les F-16 et qui en connaissait l’existence, a-t-on appris dans l’entourage du Premier ministre.

Le ministre de la Défense a indiqué de son côté au chef du gouvernement que ni lui, ni son cabinet n’était au courant de cette étude. Il s’expliquera mardi à 14h en commission de la Défense de la Chambre.

Invalid Scald ID.

« La responsabilité du ministre est engagée »

« Nos F-16 sont encore bien équipés et ils le prouvent en participant régulièrement à des opérations sur le terrain, estime Ahmed Laaouej, chef de groupe PS à la Chambre. On ne peut pas être l’otage des méthodes aventureuses qui font que le gouvernement décide d’un investissement de 15 milliards sur base d’informations incomplètes. Dans ce dossier la responsabilité de Steven Vandeput, le ministre de la Défense, est clairement engagée. Soit il avait l’information concernant ce rapport demandé à Lockheed et il ne l’a transmise ni au Parlement ni au gouvernement. Soit, il a décidé de lancer l’appel d’offres pour de nouveaux chasseurs sans avoir l’information complète. Il devra s’en expliquer. »

« Charles Michel et Steven Vandeput ont toujours dit que l’appel d’offres était ouvert et transparent. On voit bien que ce n’est pas le cas, estime Benoît Hellings, membre Ecolo de la commission Défense de la Chambre.Sur les cinq candidats au remplacement de nos F-16, il n’en reste plus que deux. Concernant la transparence, la Défense avait donc commandé une étude sur la rénovation de nos actuels chasseurs. La décision du gouvernement d’en acheter de nouveaux a donc été prise sans connaître les tenants et aboutissants du dossier. C’est un fiasco total. On constate que le ministre de la Défense ne tient pas son administration. Comme le permet l’article 8 de l’appel d’offres, nous demandons son annulation pour le bien du destin budgétaire de la Belgique. Pour le destin particulier du ministre de la Défense, nous verrons plus tard. »

A ce stade, la révélation de cette étude, selon laquelle il est possible de prolonger la durée la durée de vie des F-16 de six ans, n’a pas de conséquence sur la procédure lancée pour remplacer les chasseurs-bombardiers de l’armée belge, a-t-on précisé du côté du Premier ministre. Jusqu’à présent, la Défense a toujours affirmé qu’il n’était plus possible de prolonger leur activité.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Guiot Philippe, mardi 20 mars 2018, 14:39

    Rendre les petites enveloppes, vous n'y pensez pas .......

  • Posté par Poullet Albert, mardi 20 mars 2018, 13:41

    ce gouvernement ment comme toujours ...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko