Accueil Belgique Politique

La semaine infernale de Charles Michel

Depuis vendredi dernier et le massacre de Paris, Charles Michel dort deux trois heures par nuit. Focalisé, le reste du temps, à 100 % sur l’urgence née des attentats terroristes.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 11 min

Pour le Premier ministre, la Belgique n’est pas en (état de) guerre. Mais en état d’alerte. Son agenda n’en est pas moins chargé. Depuis vendredi dernier, Charles Michel dort deux, trois heures par nuit. Focalisé, le reste du temps, sur l’urgence née des attentats à Paris. Plus question de tax shift, de budget ou de nucléaire : désormais, il se concentre sur l’enquête et la sécurité. Voici la semaine infernale du Premier ministre et de son premier cercle de circonstance.

13/11

21h30-22 heures Charles Michel est en réunion quand son chef de cabinet le prévient que son conseiller sécurité veut le joindre. Au même moment, celui-ci lui envoie un message. Les premiers tirs ont débuté à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs