Accueil Opinions Éditos

Nicolas Sarkozy: une garde à vue indispensable

Que l’enquête sur l’affaire libyenne aille à son terme et la France aura montré que chacun des pouvoirs reste à sa place. L’édito de Joëlle Meskens.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

O nze ans après, à quoi ça rime ? » La remarque est signée Christian Jacob, le patron des députés de droite à l’Assemblée nationale française, qui s’indigne ainsi de la garde à vue de l’ancien président Nicolas Sarkozy. La réflexion est juste hallucinante de la part d’un élu de la République. Parce qu’il est aujourd’hui rangé de la vie politique, l’ancien président devrait-il échapper à la loi ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Michel Raurif, vendredi 23 mars 2018, 17:03

    Comment un individu du calibre de Kadhafi ,une pourriture sans nom, corrompus, violeur, ayant torturer et fait assassiner des milliers de personnes, responsable des l'attentats aériens comment une telle horreur a pu établir sa tente dans le parc de l'Elysée et être reçu avec tout les faste et honneur par Sarko ? Moi n'y pas comprendre !!!!

  • Posté par Nicolay Jean-marie , mercredi 21 mars 2018, 14:05

    Curieux! La caricature Kroll parue sur ce site diffère de celle du journal-papier. Pas de trace des casseroles que traîne "Iznogoud"...

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs