Accueil Belgique

Joëlle Milquet, l’inépuisable et l’épuisante

Portrait d'une ministre de l'Education, volontaire jusqu'à l'impatience.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

Elle aurait dû s’appeler Joëlle… Milguez. Seulement voilà : quand son arrière-grand-père se présente à l’état civil à Charleroi, le fonctionnaire cochonne le travail et gratte au registre un « Milquet » purgé du sang espagnol qui battait dans les veines du patronyme originel.

Si l’on se réfère aux clichés circulant ordinairement sur les Hispaniques, voilà qui pourrait expliquer ce tempérament tumultueux et cet œil noir qui fend vite, et en deux, le contradicteur (une espèce qu’elle aime peu).

Joëlle Milquet est née le 17 février 1961 à Charleroi, d’un père enseignant (qu’elle perd quand elle a six ans) et d’une maman d’origine française – et enseignante itou. Le père enseigne le français à l’athénée de Charleroi. La mère fait de même mais à l’école Saint-André. Le cocon familial était donc coloré laïque-catholique, souligne volontiers la progéniture, toujours désireuse de faire valoir son pluralisme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par SENY G, lundi 11 avril 2016, 22:36

    Pour moi, c'est une Machine à créer des commissions, des avant-projets, des projets, des décrets, des cours de rien (faut le faire), pour occuper le devant de la scène (de moins en moins, ouf de l'air!) etc...bref des usines à gaz qui nous coûtent très cher et révèlent un manque de réflexion à long terme...toujours une rustine à la main et des marteaux pour enfoncer les clous...sortie par la porte elle rentre par les fenêtres...personnage épuisant et brouillon parait-il

  • Posté par BERO EVELYNE, lundi 11 avril 2016, 13:50

    Par contre vous ne semblez pas manquer de pragmatisme monsieur weissenberg et vous seriez MR que cela ne m'étonnerait pas

  • Posté par André Weissenberg, lundi 11 avril 2016, 11:37

    Et on oublie le principal: un manque total de pragmatisme ...

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs