Accueil Monde Europe

Ex-espion empoisonné: la Russie continue d’attaquer le Royaume-Uni

La Russie soupçonne une mise en scène de la part de Londres.

Temps de lecture: 1 min

Moscou a affirmé mercredi que l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre était soit une «attaque terroriste» dont Londres n’a pas su protéger les victimes, soit une «mise en scène» des autorités britanniques.

«Soit les autorités britanniques ne sont pas en mesure de fournir une protection contre ce type, disons-le ainsi, d’attaque terroriste, soit elles ont directement ou indirectement - je n’accuse personne de quoi que ce soit - mis en scène une attaque contre un citoyen russe», a déclaré un haut responsable de la diplomatie russe, Vladimir Ermakov, lors d’une réunion organisée par Moscou avec des diplomates étrangers pour exposer sa position.

Il a également indiqué que l’utilisation d’un agent innervant militaire pour empoisonner l’ex-espion, la version défendue par Londres, «aurait fait de multiples victimes». «N’importe quelle substance toxique militaire aurait fait de multiples victimes sur le lieu de l’empoisonnement. Mais à Salisbury, ce n’était pas du tout le cas», a déclaré M. Ermakov.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Hennaux Jean, mercredi 21 mars 2018, 14:49

    La superbe des anglo-saxons est telle qu'ils prennent le reste du monde pour des vachers texans.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Grèce: sur la question migratoire, le pays est sous pression européenne

La Grèce, pays de première entrée dans l’UE, a-t-elle mis les valeurs européennes de côté ? C’est la question qui est posée aux regards des révélations récentes sur les « pushbacks », les échanges de courrier à l’échelle de Bruxelles, ou encore l’audition du ministre grec des Migrations.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une