Accueil

La carte du cerveau d’un ver toujours inexploitable

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La communication de Nectome n’a pas manqué de faire sourire (jaune ?) les spécialistes mondiaux du cerveau. « Personne ne leur a expliqué que l’on connaît le connectome du C Elegans depuis plus de dix ans mais que l’on a toujours pas trouvé le moyen de reconstruire toute sa mémoire ? Il ne dispose que de 7.000 synapses, tandis que le cerveau humain en compte des milliers de milliard », a ironisé sur Twitter Sam Gershman, professeur assistant au département de psychologie de Harvard.

« Si Nectome voulait faire avancer la recherche, ses scientifiques pourraient déjà commencer par s’intéresser à ce ver très basique qu’est le C Elegans, commente Axel Cleeremans, professeur de psychologie cognitive à l’ULB. Le fait que l’on n’ait toujours pas réussi à reproduire le comportement de ce ver très basique, alors que l’on a réussi à cartographier son réseau de neurones montre bien que le défi technique est loin d’être surmonté ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs