Accueil Économie Mobilité

Ryanair gagne contre les «chasseurs de réclamations»

Victoire, devant la haute cour de Londres, contre les « professionnels » de la réclamation d’indemnités de retard ou d’annulation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Étrange victoire de Ryanair devant la Haute Cour de Londres. La compagnie aérienne low cost, première place en Europe avec Lufthansa, avait réagi à la multiplication des procédures de demandes d’indemnisation pour les retards et annulations de vols. Certains la soupçonnent de vouloir y échapper en dénonçant le rôle des entreprises de réclamations qui incitent les voyageurs potentiellement lésés à réclamer une indemnisation. Des « chasseurs de réclamations » pas mieux considérés par la compagnie irlandaise que des « chasseurs de primes » de western, vivant sur le dos de la directive européenne EU261 favorable aux passagers en cas d’annulation ou de retard de vol. Bott & Co, visé par cette action, a introduit jusqu’à 25.000 réclamations par an et réclamait des frais pour des passagers indemnisés directement par la compagnie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs