Accueil

Afrine, cité symbole pour les Kurdes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La chute de l’enclave kurde d’Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie, devant les forces turques et leurs alliés est vécue comme une funeste humiliation par la population kurde. Il s’agit en effet d’une région montagneuse à 90 % kurde à partir de laquelle le récent rêve d’autonomie s’était développé avec enthousiasme à partir de 2012. La majorité des chefs des YPG, la milice kurde du parti PYD (branche du PKK turc), vient de cette région, explique Fabrice Balanche, géographe français spécialiste de la Syrie.

Qui plus est, les forces qui ont envahi la ville d’Afrine ont immédiatement abattu la statue de « Kawa-le-forgeron », un héros mythique kurde qui aurait mené jadis une révolte contre un roi mystérieux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs