Accueil Monde Union européenne

Un sommet de l’UE secoué par des vents contraires

Russie, Etats-Unis, Turquie… : l’Union européenne doit faire face à de nouvelles crises internationales.

Qui s’ajoutent au pataquès aigu du Brexit et aux dissensions traditionnelles sur nombre de travaux européens en cours.

Mercredi soir, Donald Tusk se déclarait « prudemment optimiste » sur le front du contentieux commercial avec Donald Trump.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Souvent nombriliste, régulièrement accaparé par ses affres et autres bisbilles internes, le sommet européen de jeudi et vendredi devra – aussi – voir loin. Tous azimuts, ou presque. Dans le viseur, les vents contraires qui soufflent depuis les Etats-Unis de Donald Trump, la Russie de Vladimir Poutine, la Turquie de Recep Tayyip Erdogan. Ces dossiers épineux d’actualité internationale viendront s’ajouter au copieux menu des initiatives européennes en cours, sur lesquelles bien des désaccords subsistent. Un haut diplomate européen croquait la situation générale d’une litote savoureuse : « Nous sommes dans une situation inhabituellement fluide. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs