Accueil Culture Livres

Jean Auquier (Centre belge de la BD): «Qu’on fasse le boulot de prévention sérieusement»

L’un des musées les plus fréquentés de la capitale n’a pas été prévenu de l’augmentation de la menace terroriste à son maximum. « Garder portes closes pendant deux jours me donne l’impression que quelque chose s’est cassé », lâche Jean Auquier.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

Situé dans la zone la plus exposée aux menaces d’attentats, derrière les complexes du City 2 et de Galeria Inno, rue des Sables, le Centre belge de la bande dessinée est l’un des musées les plus fréquentés de la capitale avec 250.000 visiteurs par an. Samedi matin, son responsable, Jean Auquier, n’a pourtant pas été prévenu par qui que ce soit de l’état d’alerte maximum déclenché par le gouvernement. C’est d’autant plus étonnant que l’image du musée est liée au dessin de presse et que la direction avait déjà reçu des messages de « condoléances » après les attentats de janvier contre Charlie Hebdo.

Dans l’interview qu’il nous a accordée après avoir fermé le musée, Jean Auquier se pose des questions sur la manière dont la sécurité est gérée à Bruxelles.

Avez-vous été prévenu officiellement des mesures à prendre ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs