Accueil Société

Les permissions de sortie de Michel Lelièvre suscitent l’incompréhension du père d’Eefje

Au début du mois, l’homme de 46 ans a reçu l’autorisation de l’administration pénitentiaire de quitter pendant 36 heures la prison d’Ittre, dans le Brabant wallon, afin de préparer sa libération imminente.

Temps de lecture: 2 min

C e n’est qu’après que la décision a été prise que nous avons été informés du congé pénitentiaire de Michel Lelièvre. Nous, en tant que survivants ou victimes, n’avons pas notre mot à dire. Nous devons subir. Évidemment, cela entraîne de l’incompréhension », a indiqué jeudi la compagne du père d’Eefje, Els Schreurs. L’ancien complice de Marc Dutroux, a en effet pu quitter la prison au début du mois pour la première fois, pour une journée et une nuit.

«  En ce qui concerne les modalités d’exécution de la peine, nous ne pouvons pas faire entendre notre voix. Nous ne sommes pas impliqués là-dedans. Nous n’avons donc pas été informés à l’avance (du congé pénitentiaire de Michel Lelièvre). Nous avons appris la nouvelle une fois que la décision a été prise. Dans notre pays, c’est réglementé ainsi. Cela fait plus d’un mois que nous en avons été informés », a expliqué la compagne de Jean Lambrecks.

Au début du mois, l’homme de 46 ans a reçu l’autorisation de l’administration pénitentiaire de quitter pendant 36 heures la prison d’Ittre, dans le Brabant wallon, afin de préparer sa libération imminente. Il s’agissait de sa première nuit en dehors des murs de la prison depuis 1996, a souligné Me Bovy. Selon elle, ce n’était que la première d’une série d’autorisations de sortie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 23 mars 2018, 18:41

    Il est en effet normal et souhaitable de préparer aussi bien que possible la sortie de prison de M. Lelièvre et sa réintégration dans la société.

  • Posté par Vanhelmont Patrick, jeudi 22 mars 2018, 23:27

    Il faut arrêter, si on est condamné et que l'on a fait sa peine. Il est normal que l'on puisse essayer de se réintégrer. D'accord pour que toutes ces crapules ne puissent jamais sortir mais alors il faut changer les lois judiciaires et mettre des peines à vie ce serait bien plus simple. Mais pour l'instant cela n'existe pas et malheureusement n'existera jamais, alors il est normal que n'importe quel condamné ai les mêmes droit que tout les autres.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko