Accord budgétaire: Charles Michel a présenté les nouvelles mesures (vidéo)

Le gouvernement s’est accordé vendredi soir sur le contrôle du budget 2018. Comme prévu, il maintient son objectif d’une réduction du déficit budgétaire à 0,68 % du PIB. Quelques moyens supplémentaires sont également dégagés dans des domaines divers : justice, asile, santé, emploi, etc.

Le nombre de places d’accueil pour les demandeurs d’asile sera revu à la baisse pour retrouver son niveau d’avant la crise de l’asile. Une solution a été trouvée dans le problème de la double cohorte d’étudiants en médecine due à la diminution des années d’étude. Une enveloppe de 18,4 millions d’euros sera libérée pour la formation. Dans la justice et la police, les remplacements des départs sont garantis. Une diminution de cotisations sociales sera opérée pour le travail de nuit dans le secteur de l’e-commerce, etc.

Des aménagements ont également été prévus dans le cadre de l’impôt des sociétés pour répondre au moins en partie aux doléances exprimées par l’Union des classes moyennes à propos du niveau du salaire du dirigeant d’entreprise.

L’effort budgétaire fourni s’élève à 1,271 milliard d’euros, reposant pour un tiers sur une correction technique due à la mise en œuvre du tax shift de 462,6 millions d’euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous