Accueil Société

Wesphael: la mort de Véronique Pirotton au tribunal civil

Le fils de la victime et son père estiment que Bernard Wesphael a « commis plusieurs fautes » qui ont conduit au décès.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un nouveau procès Wesphael, en relation avec la mort de son épouse Véronique Pirotton, revient à Liège par la porte du tribunal civil après avoir quitté l’enceinte pénale de Mons sur un acquittement au bénéfice du doute prononcé par la cour d’assises du Hainaut le 6 octobre 2016.

La 4e chambre du tribunal civil de Liège consacre ce mardi trois heures à l’action intentée par le fils de Véronique Pirotton, Victor devenu majeur, et son père Konstantinos Tzermias, contre l’ex-député wallon auquel ils imputent d’avoir «  commis plusieurs fautes qui ont abouti à la mort de Véronique Pirotton, le 31 octobre 2013 », dans la chambre 609 de l’hôtel Mondo à Ostende.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs