Accueil LuxFiles

LuxFiles: 48 milliards d’euros belges dans des boîtes aux lettres au Luxembourg

Plusieurs mois d’investigations menées par « Le Soir » et « De Tijd » révèlent que soixante des cent Belges les plus riches ont créé au moins une société au Grand-Duché.

Enquête - Temps de lecture: 3 min

Tout le monde le dit, le Luxembourg est le jardin fiscal des Belges. Aujourd’hui, Le Soir est en mesure d’affirmer que ce on-dit est on ne peut plus correct. En effet, et pour la première fois, l’examen d’une gigantesque masse de fichiers extraits du registre de commerce du Luxembourg nous a permis d’objectiver la présence belge au Luxembourg. Celle-ci est massive puisqu’une recherche sur le mot « Belgique » livre plus de 78.000 résultats.

Qui sont ces Belges qui se sont tournés vers une législation plus permissive en matière financière ? On y trouve la majorité des cent personnalités et familles les plus riches du pays, mais aussi des entreprises qui ont pignon sur rue chez nous, des sportifs, des artistes, un homme politique influent (lire ci-contre) et une belle brochette d’escrocs. Des découvertes que Le Soir partage avec vous cinq jours durant.

Des actifs qui frôlent les 54 milliards

C’est sur les cent familles les plus riches que se focalise le premier volet de cette enquête menées avec De Tijd  : 60 % d’entre elles ont créé au moins une société au Grand-Duché. Plus de deux fois sur trois, il s’agit d’une société boîte-aux-lettres n’ayant d’autre activité que la détention de parts dans d’autres sociétés, parfois situées à l’étranger (îles Vierges britanniques, Panama…) et ne payant généralement d’autre impôt que quelques milliers d’euros à titre de taxe sur la fortune. Si l’on ne retient que les 50 plus riches, ils sont alors huit sur dix à opter pour une étape financière au Luxembourg. Cumulés, les capitaux propres de leurs sociétés dépassent les 48 milliards d’euros. Et leurs actifs frôlent les 54 milliards d’euros.

Dans cette liste, on retrouve pêle-mêle le champion des travaux de maintenance Jan de Nul, les actionnaires belges clefs d’AB InBev, Alexandre Van Damme dont la société Cesto détient une part du RSC Anderlecht, Philippe Vlerick, une des grandes fortunes flamandes du textile, Michèle Sioen, qui vient d’être élue manager néerlandophone de l’année, la famille Vandemoortele ou Eric Everard, élu Manager de l’année en 2012 pour la façon dont il gère ses deux fers de lance, Artexis et Easyfairs.

► Que représente le Luxembourg pour les évasions fiscales? Quelle est la frontière entre légale et illégale? Qui sont ces Belges qui se sont tournés vers une législation plus permissive en matière financière ? Toutes les réponses dans notre enquêtes sur les LuxFiles

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Gilles Claudy, mercredi 28 mars 2018, 11:12

    Ce matin, je conduisait mon fils à son stage près de Luxembourg quand je suis passé à côté d'un gros bâtiment estampillé Jan De Nul. Personnellement je ne connais pas cette société, mais je l'avais vue mentionnée dans cet article dont le titre suggère des simples "boites au lettres". Je trouve ce bâtiment de plusieurs milliers de m2 particulièrement gros pour une boite au lettre. C'est limite calomnie. A tout le moins du journalisme de bas étage. Je me suis abonné au "Soir" pour sa qualité, je déchante profondément.

  • Posté par Gezels Jonathan, mercredi 28 mars 2018, 12:54

    Il y a en effet pas mal d'employés Jan De Nul au Luxembourg, et plusieurs sociétés du groupe. Ce n'est vraiment pas une boîte aux lettres.

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , mardi 27 mars 2018, 18:56

    Qui sont ces "Belges"? Pourquoi ne citer que quelques-uns et pas tous? où trouver la liste complète?

  • Posté par stals jean, mardi 27 mars 2018, 18:17

    Elle est belle L'UE des voyous des mafieux de la Haauutte Finance Internationale... L'UE comme le reste du Monde évidemment où le mot "démocratie" au sens politique au sens parlementaire et citoyen, bref au sens étymologique du terme est à rayer définitivement de tous les dictionnaires, avec une flèche qui renvoie vers d'autres termes plus appropriés plus justes comme: Banques-Marchés Boursiers- ultralibéralisme économique fascisant et fasciste- Bel 20, Cac40- acquis sociaux aux chiottes- Multinationales- Paradis fiscaux-Ubérisation généralisée de la Société Animale et Humaine- Gouvernements composés à 90% de crapules, de collabos, collabos au sens le plus péjoratif du terme çàd collabos de la Haauuute finance internationale-élections bidons, pièges à cons- Homo sapiens rayé de la carte et muté en Homo économicus-consommaticus lobotomisé et enragé...Avec ces "boites aux lettres luxembourgeoises", ils ont l'air malin nos gouvernements qui évoquent sans désemparer la "DETTE PUBLIQUE" qui nous encule tous bien profond, pour faire plonger les retraites et les retraité.e.s, pour démolir les services et l'Enseignement PUBLIC au profit et à la gloire de tous les barons Frère de tous les Inbef de tous les Bayer-Monsanto de toutes les Fortis de tous les Mittal de toutes les putains de familles milliardaires et royales du Monde. Les citoyen.ne.s feraient mieux de sa casser une jambe plutôt que de se ruer fièrement dans les isoloirs à la con pour aller cocher les noms de ceux qui de toutes façons les vendront comme de la "chair à ACTIONS" (et à canons d'ailleurs) sur les Marchés boursiers, comme les marchands monnayaient hommes femmes enfants sur tous les Marchés aux esclaves du Monde, pas encore civilisé...Quand le bon docteur calidifontain sortira encore publiquement que les pensions du futur ne pourront plus être payées si "on continue comme ça", faudrait qu'il prenne lui aussi comme tous les autres charlots une bonne tarte à la crême rancie, si possible, dans la gueule...

  • Posté par Gilles Claudy, mardi 27 mars 2018, 9:42

    Mais au final on se demande où est le vol? L'incroyable rage de l'état belge à taxer tout ce qui bouge et qui paralyse tout ou le Luxembourg où de plus en plus de sociétés belges s'installent juste pour survivre! Toujours taper le Luxembourg c'est finalement s'abriter derrière une façon de fonctionner totalement injuste.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en LuxFiles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs