Accueil Monde France

France: une octogénaire lacérée parce que juive

C’est la deuxième fois en un an que le caractère antisémite est retenu dans le meurtre d’une vieille dame. Une marche blanche aura lieu mercredi soir à Paris.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Depuis Paris,

Cette fois, le parquet de Paris n’aura pas hésité. Pas comme lors du meurtre de Sarah Halimi il y a tout juste un an. Il n’aura fallu que quelques jours pour désigner le crime par son nom. Un assassinat à caractère antisémite. Mireille Knoll, 85 ans, a été lardée de onze coups de couteau dans son appartement du onzième arrondissement parisien. Son corps a été retrouvé sur son lit, en partie calciné dans l’incendie de son logement.

Elle avait échappé à la rafle du Vel d’Hiv, en 1942, quand elle n’avait alors que dix ans. Grâce au passeport brésilien de sa mère, elle avait pu fuir en zone libre. Elle était veuve d’un rescapé de la Shoah. Mais elle n’aura pas échappé à la haine des juifs que cultivait son propre voisin. Un jeune musulman qu’elle avait vu grandir et à qui elle avait encore ouvert son appartement quelques heures plus tôt.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Meeting de Zemmour: des militants de SOS Racisme pris à partie

Au début du discours d’Eric Zemmour, une dizaine de militants de l’association se sont levés au fond de la salle sur une rangée, avec une lettre en jaune sur chacun de leurs maillots noirs, permettant d’afficher le message « Non au racisme ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs