Accueil Société Régions Hainaut

Elio Di Rupo joue au postier pour mesurer la pénibilité du travail

Une façon de dénoncer la réforme des pensions du gouvernement fédéral.

Temps de lecture: 1 min

Ce mardi matin, Elio Di Rupo a revêtu un uniforme de postier pour faire une tournée dans les rues de Mons. Le bourgmestre de la ville souhaitait ainsi mesurer la pénibilité du travail de facteur.

Le président du PS, qui poussera la liste lors des élections communales du 14 octobre, dénonce la volonté du gouvernement Michel d’allonger le temps de travail des facteurs de 37,5 ans à 45 ans.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Baudoux Dominique, mardi 27 mars 2018, 22:35

    Et pendant ce temps-là, le facteur remplacé a dirigé le PS. Enfin une éclaircie pour le parti...

  • Posté par Moran Alvarez Marc, mardi 27 mars 2018, 22:54

    Bien dit et écrit ...

  • Posté par Anne Nonimme, mardi 27 mars 2018, 20:59

    C'est sûr que venir travailler dans le privé, il ne peut pas faire.

  • Posté par Bostem Gérard, mardi 27 mars 2018, 19:34

    Pauvre Di Rupo !!!!! Il ne sait plus que trouver pour que les caméras soient dirigées vers lui. A mourir de rire (ou pleurer)

  • Posté par Constandt Stephane, mardi 27 mars 2018, 19:20

    Pitoyable - Quelle mauvaise leçon de démagogie.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo