Accueil Belgique

Bruxelles n’est pas morte, Bruxelles vivote

Sous un froid glaçant, la capitale semble déserte au lendemain des opérations policières.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

En matière de ville sous tension et d’alerte terroriste, lundi n’est pas samedi ou dimanche. L’expérience en la matière était forcément nulle vu le caractère inédit des mesures décidées par le gouvernement, mais on se doutait d’une possible évolution. Durant le week-end, Bruxelles était morte, quasi en tout cas. Lundi, elle vivote, elle respire un peu, son cœur a repris un peu de cette vigueur des grands centres urbains.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs