Triple attaque en France: Arnaud Beltrame aurait tenté de désarmer le tueur

©AFP
©AFP

Le lieutenant-colonel de gendarmerie, Arnaud Beltrame, a succombé samedi à ses blessures. Son autopsie a mis en évidence des lésions par balles non létales et «  révélé une plaie gravissime de la trachée et du larynx par arme blanche ». les circonstances du décès se précisent donc.

Il apparaît, de sources proches citées par Le Parisien, que l’officier, qui s’est substitué au dernier otage, une caissière, a tenté de désarmer le tueur, Radouane Lakdim. La lutte, qui lui aurait été fatale et qui aurait précipité l’intervention des forces de l’ordre, n’a pas été filmée car elle s’est déroulée dans la salle des coffres, et non dans les rayons du supermarché.

La France rend un hommage national ce mercredi au gendarme «  héros » des attaques de vendredi. La cérémonie d’hommage national au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame aura lieu mercredi à partir de 11h30 aux Invalides, à Paris, monument abritant des invalides de guerre et une nécropole militaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous