A Travers les Flandres: Valverde reste leader du WorldTour, Benoot 4e

@News
@News

L’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), 11e mercredi d’A Travers les Flandres, a conservé la première place au classement du WorldTour cycliste. Peter Sagan (BORA – hansgrohe) et Daryl Impey (Mitchelton-Scott) sont toujours installés aux 2e et 3e places. Tiesj Benoot (Lotto Soudal), septième à Waregem, a progressé de la 6e à la 4e place dans ce classement.

Sep Vanmarcke, 3e de cette épreuve du WorldTour, est un des grands bénéficiaires de la journée. Il a bondi de la 25e à la 10e place. Les autres Belges du Top 25 sont Jasper Stuyven (12e), Philippe Gilbert (15e), Greg Van Avermaet (19e), Oliver Naesen (21e), Dries Devenyns (22e) et le vainqueur d’A Travers les Flandres Yves Lampaert (25e).

Quick-Step Floors conforte sa première place au classement des équipes. Lotto Soudal demeure sa 8e position.

Classements du WorldTour (au 28 mars)

Individuel

1. (1) Alejandro Valverde (Esp) 1079 points

2. (2) Peter Sagan (Svq) 951

3. (3) Daryl Impey (AfS) 861,57

4. (6) Tiesj Benoot (Bel) 861

5. (4) Elia Viviani (Ita) 817

6. (5) Arnaud Démare (Fra) 792

7. (7) Simon Yates (G-B) 760

8. (8) Marc Soler (Esp) 745

9. (9) Michal Kwiatkowski (Pol) 613,43

10.(25) Sep Vanmarcke (Bel) 575

12.(12) Jasper Stuyven (Bel) 560

15.(14) Philippe Gilbert (Bel) 495

19.(22) Greg Van Avermaet (Bel) 453,57

21.(17) Oliver Naesen (Bel) 427

22.(19) Dries Devenyns (Bel) 400

25.(94) Yves Lampaert (Bel) 369

36.(35) Jurgen Roelants (Bel) 295

40.(38) Jens Debusschere (Bel) 257

43.(41) Tim Wellens (Bel) 250

50.(47) Dylan Teuns (Bel) 200

60.(57) Edward Theuns (Bel) 147

92.(92) Julien Vermote (Bel) 77

102.(99) Pieter Serry (Bel) 60

110.(105) Thomas De Gendt (Bel) 58

132.(125) Bjorg Lambrecht (Bel) 41

139.(132) Stijn Vandenbergh (Bel) 38

152.(144) Floris De Tier (Bel) 30

159.(160) Maarten Wynants (Bel) 27

165.(163) Louis Vervaeke (Bel) 24

170.(301) Jasper De Buyst (Bel) 21

190.(188) Jens Keukeleire (Bel) 17

Equipes

1. (1) Quick-Step Floors (Bel) 3648 points

2. (2) Mitchelton-Scott (Aus) 3144,99

3. (3) Movistar (Esp) 2725

4. (4) BMC (USA) 2505,99

5. (5) BORA – hansgrohe (All) 2347

8. (8) Lotto Soudal (Bel) 1811

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. B9717072167Z.1_20180927223156_000+GICC4BN9H.1-0

    Le tribunal européen annule en partie les tests de pollution des autos

  2. Pieterjan De Smet est la nouvelle perle de «
Terzake
».

    Débats : et si les télés francophones s’inspiraient de la Flandre...

  3. La mobilisation de ce vendredi 14 décembre a des allures de test, pour les syndicats.

    Les syndicats tentent de montrer leur force

Chroniques
  • Lettre du Brexit: un processus digne d’un sketch des Monty Pythons

    Par Marc Roche

    Dans un sketch des Monthy Python, Michael Palin déclare : «  le monde est un endroit absurde et ridicule  ». Quel rapport y a-t-il entre ce gag et le vote de défiance interne au parti conservateur, remporté avec une majorité plus courte que prévue, par la Première ministre, Theresa May ?

    A priori, aucun. Quoique, comme l’indique l’hebdomadaire The Economist, «  depuis le référendum, la nation sage, pragmatique, terre à terre et fondamentalement sensible ressemble à un membre de la famille devenu dingue  ».

    Jugez plutôt. Même si elle est sortie indemne du scrutin de tous les dangers, qu’elle ne peut pas être renversée pendant un an, l’autorité de Theresa May est plus que jamais fragile. Le Parlement ressemble à une serre portée à haute température où s’exacerbent les rancœurs, les jalousies et les...

    Lire la suite

  • Theresa May sauvée, rien n’est réglé

    Theresa May a donc sauvé sa place de Première ministre, dans cet exercice démocratique si particulier aux Britanniques d’un vote de défiance interne au parti Tory, déclenché par ses propres députés.

    Theresa May sauvée, rien n’est réglé pour autant dans cet enjeu presque existentiel pour son pays qu’est le Brexit. Pour convaincre une majorité de ses députés – plutôt faible car privée d’un tiers des troupes – la dirigeante conservatrice a dû promettre qu’elle s’effacerait une fois le Brexit réalisé et...

    Lire la suite