Accueil Économie Finances

Le fisc fixe des objectifs à ses agents, la porte ouverte aux dérives

Les contrôleurs fiscaux doivent enrôler 1,5 million d’euros par an, et en percevoir réellement 250.000 euros par an. « Une porte ouverte aux abus », estime l’opposition.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint et chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Souvent, au détour des questions parlementaires qui inondent le site de la Chambre, certaines réponses méritent un arrêt sur image. Celle du député flamand Peter Van Velthoven (SP.A) au ministre des Finances Johan Van Overtveldt est de celles-là. Dans le but, imagine-t-on, de vérifier a posteriori l’efficacité des contrôles de l’administration fiscale en général, de l’Inspection spéciale des impôts (ISI) en particulier. Et là, surprise, à la question de savoir s’il existe des indicateurs de performance pour les contrôleurs du fisc, la réponse est « oui ». Et le ministre Johan Van Overtveldt (N-VA) de chiffrer ces indicateurs : 750.000 euros par semestre par fonctionnaire en enrôlement et 125.000 euros par semestre également en termes de recouvrement. Pourquoi ?

Mieux coordonner/percevoir

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Chavalle François, vendredi 30 mars 2018, 11:25

    Bonjour à tous, En tant que simple contribuable, je puis vous dire que ces quotas existent bien car confirmés par l'expert fiscal et comptable rencontré dans le cadre d'un redressement fiscal actuellement en cours. Je sais également qu'étant donné les capacités et ressources humaines disponibles au department des recettes et contrôles fiscaux, l'un des déclencheurs des contrôles de l'an dernier chez les salariés a notamment été le changement de status marital et les paiements de parts contributives ou de pensions alimentaires. Outre le fait que le traitement de tels dossiers semble varier très fort d'un agent du fisc à l'autre (pour un même litige, je puis vous confirmer qu'un agent va redresser sur 1 an, alors qu'un autre redressera sur 3 ans, ce qui change sensiblement pour la note à régler et les montants encaissés par l'état !), j'aimerais ajouter qu'obtenir des réponses claires, consistentes et constructives des services Minfin est un vétritable parcours du combatant. Je comprends les imponderables financiers de l'état, mais j'invite les départements en charge à monitorer leurs agents d'une autre manière que par leur efficacité toute relative à récupérer de l'argent...L'empathie, la disponibilité, la satisfaction après le contact...devraient également faire partie des indicateurs suivis, comme dans toute société, privée ou publique, vouée à être en contact avec des "clients". Merci à vous !

  • Posté par Bernard Dropsy, vendredi 30 mars 2018, 10:17

    Un pas de plus dans le racket chez ces mafieux ! La NVA touche son pourcentage ? Ou bien est-ce tout pour la VOKA ?

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 30 mars 2018, 11:12

    Les gauchistes veulent la chasse aux tricheurs fiscaux ou ils ne le veulent plus? À la fin Il faut savoir.

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs