Accueil La Une Belgique

Salles de shoot: la Région prête à avancer

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Les salles de consommation à moindre risque (SCMR), permettant une prise de drogue encadrée par du personnel médical, sont un fait accompli chez nos voisins allemands, hollandais et, depuis 2016, français. Celles-ci sont fréquemment citées par les experts du secteur comme l’une des réponses prioritaires à apporter face à la problématique de la toxicomanie. « Si la personne vient avec un produit qui est dangereux et qu’effectivement, elle fait une overdose, il y a du personnel sur place qui peut directement donner, par exemple dans le cas des opiacés, un antidote qui s’appelle la naloxone »   illustre notamment Sébastien Alexandre, directeur de Fedito. 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs