Accueil Monde

Christophe Marchand: «L’Etat espagnol réprime des dissidents, des minorités»

Christophe Marchand est un avocat omniprésent dans l’actu, entre la défense d’ex-ministres catalans, celle du fondateur de Wikileaks, de « returnees » et de la famille de Patrice Lumumba.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Avocat spécialisé en droit pénal international, Christophe Marchand défend deux ex-ministres catalans poursuivis par la justice espagnole et exilés en Belgique : Toni Comin et Meritxell Serret. Son confrère flamand Paul Bekaert s’occupe de Carles Puigdemont et Lluis Puig. Les deux premiers sont du parti ERC (gauche républicaine), les deux autres du PDeCat (démocrates conservateurs).

Mais Christophe Marchand est aussi un des avocats de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, et celui de quelques « returnees », ces jeunes partis combattre en Syrie aux côtés de Daesh et revenus en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs