Bruxelles: 70 personnes interpellées lors d’une manifestation non-autorisée

Image d’illustration des émeutes à Bruxelles ©Photo News
Image d’illustration des émeutes à Bruxelles ©Photo News

Une septentaine de personnes ont été interpellées samedi soir, dans le centre de Bruxelles, lors d’une manifestation féministe non-autorisée, a-t-on appris auprès de la police locale.

Cette manifestation intitulée « Reclaim the night » devait se tenir samedi soir, nuit de pleine lune, au Quai au Bois à Brûler, sous la forme d’une marche aux flambeaux. «  La ’Reclaim the Night’ est une marche de nuit féministe -en mixité choisie sans mecs cis- (individu dont le ressenti de l’identité de genre coïncide avec le sexe qu’on lui a assigné à la naissance) afin de se réapproprier la rue la nuit contre les violences sexistes et policières », expliquent ses organisateurs sur leur blog.

Une précédente édition émaillée d’incidents

Il devait s’agir de la cinquième « Reclaim the Night » mais une précédente édition, en 2017, avait été émaillée d’incidents avec la police, ce qui explique que la manifestation n’ait pas été autorisée ce samedi soir.

Les participantes à la manifestation se sont tout de même rassemblées samedi soir, Quai au Bois à Brûler, avant d’être cantonnées par la police à la rue Sainte-Catherine. «  Nous leur avons dit d’arrêter leur action mais comme cela ne s’est pas produit, nous avons arrêté administrativement le groupe. Il s’agit de quelque 70 personnes », a explique le commissaire Olivier Slosse, de la police de Bruxelles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous