Accueil Société

COP21: pour François Hollande, un Paris à remporter

La conférence sur le climat est vue différemment selon qu’on la regarde de Paris, de Pékin, de Washington ou de Bruxelles. Ce ne sont pas les mêmes interprétations, les mêmes priorités, les mêmes enjeux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Il reste désormais moins d’une semaine avant l’ouverture du sommet de Paris sur le changement climatique, la COP21, comme on l’appelle dans le jargon. Un rendez-vous majeur : souligné par la présence, le lundi 30 novembre, de 138 chefs d’Etat sur le site du Bourget, transformé en forteresse hypersécurisée. Même la fameuse conférence de Copenhague, de sinistre mémoire, n’avait pu déplacer autant de chefs d’Etat, en 2009.

Objectif : conclure à 196 (195 pays plus l’Union européenne) un accord universel, « contraignant », visant à limiter la hausse de la température mondiale à 2ºC, point de bascule du système climatique, à soutenir les pays en développement et à mettre l’économie mondiale sur la voie d’une « décarbonisation ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs