Manifestation féministe à Bruxelles: accusée de violences, la police invite les plaignantes à porter plainte

Manifestation féministe à Bruxelles: accusée de violences, la police invite les plaignantes à porter plainte

S i les participantes à la manifestation ’Reclaim the Night’ se plaignent de l’action policière, nous les invitons à se faire connaître », a indiqué lundi le porte-parole de la police Bruxelles-Capitale/Ixelles Olivier Slosse en réaction aux accusations des manifestantes qui affirment avoir été traitées violemment et brutalement samedi soir. Celles-ci peuvent introduire une plainte directement auprès de la police bruxelloise ou au Comité P. «  L’intervention policière a été filmée », a ajouté le porte-parole.

Une septantaine de personnes ont été interpellées samedi soir, dans le centre de Bruxelles, lors d’un rassemblement féministe. La précédente édition, en 2017, avait été émaillée d’incidents avec la police, ce qui explique que la manifestation n’avait pas reçu d’autorisation cette année.

Une manifestation non-autorisée

«  Aucune demande pour une manifestation n’a été introduite », a expliqué le commissaire Slosse. «  Quelques jours avant l’événement, nous avons tenté d’entrer en contact avec les organisateurs qui n’ont pas réagi. Samedi soir également, nous avons essayé de discuter avec eux, en vain. Etant donné qu’il y avait eu des incidents l’an dernier, il a été décidé de bloquer la manifestation et d’interpeller administrativement les personnes présentes. »

La police a fait usage de barrières Heras, comme l’avaient expliqué les militantes. «  Elles ont en effet été déployées pour protéger les manifestantes et éviter un éventuel malaise parmi les badauds », a souligné M. Slosse. «  Toute l’opération a été filmée par une de nos équipes spéciales, tant sur place, que lors de l’intervention et à la caserne. Les images pourront être utilisées pour enquêter sur les plaintes. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. Kim en balade, samedi matin, sur la plage du célèbre Burj Al Arab, l’hôtel aux... 7 étoiles. @News

    Tous les regards sur Kim Clijsters à Dubaï

  3. Tristan Moreau et Nathalie Van Tongelen, au coeur du nouveau spectacle, «
Studio 100 part en live
». © Mathieu Golinvaux

    Studio 100 sort de l’écran pour un nouveau show musical

La chronique
  • Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

    Saisissant la perche tendue récemment par David Van Reybrouck, je prends la plume. Le Roi et moi, nous avons un intérêt commun dans le dénouement de la crise politique actuelle. Que serait un Roi sans son royaume ? Que serait une constitutionnaliste sans sa Constitution ? En cas d’éclatement du pays, que deviendront le Roi, sa famille, ses palais et ses yachts ? En tant que constitutionnaliste, que ferai-je de ce know-how constitutionnel local inédit sur BHV, les matières personnalisables et l’autonomie constitutive ? Pas de doute : les constitutionnalistes belges et la famille royale feront le désespoir des bureaux de placement professionnel. De manière à la fois intéressée et désintéressée, je glisse donc au Roi quelques petites recettes.

    Ceci n’est pas une pipe...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: un conseil d’ami, n’essayez plus N-VA et PS

    Mais franchement, qui est surpris ? Koen Geens était bien culotté ce vendredi soir de rejeter la responsabilité de l’échec de sa mission sur Paul Magnette et le PS. Il fallait être Hibernatus ou moine ces derniers mois pour ne pas avoir compris que le PS ne monterait pas dans un gouvernement avec la N-VA. Certains observateurs s’en gaussaient vendredi matin : il n’y avait dans l’interview de Paul Magnette au Soir qu’une confirmation du « jamais avec la N-VA » tant de fois prononcé....

    Lire la suite