Accueil Économie

Electricité: l’illusion des contrats «100% vert»

La Belgique vend deux fois plus d’électricité verte qu’elle n’en produit. La ruse : le rachat de labels qui permettent de verdir l’électricité. Mais qui ne soutiennent pas le développement du renouvelable pour autant.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

Il est des chiffres qui donnent le tournis. La région bruxelloise affirme par exemple que près de la moitié (46 %) de l’électricité fournie sur son territoire est attestée « 100 % verte ». Or la production d’électricité verte à Bruxelles ne représente que… 3,1 % du volume vendu. Comment Bruxelles peut-elle vendre des électrons verts qu’elle ne produit pas ? Erreur statistique ? Sorcellerie ? Importation massive ?

L’explication ne vient en tout cas ni de Flandre, ni de Wallonie. Car au niveau national, la situation est similaire (mais moins marquée). La Belgique vend en effet près de deux fois plus d’électricité verte qu’elle n’en produit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Bastien Jean-jacques, mercredi 4 avril 2018, 9:28

    Mais où sont les écolos...?

  • Posté par Paul Adam, mardi 3 avril 2018, 12:13

    Pourquoi toujours sur l'électricité alors que dans la directive 2009/28 se trouve aussi: 18) Il incomberait aux États membres d’améliorer d’une manière significative l’efficacité énergétique dans tous les secteurs afin de réaliser plus facilement les objectifs qui leur sont fixés en matière d’énergie produite à partir de sources renouvelables, objectifs qui sont exprimés en pourcentage de la consommation d’énergie finale brute. L’efficacité énergétique est absolument nécessaire dans le secteur des transports parce qu’il sera probablement de plus en plus difficile d’atteindre de façon durable l’objectif contraignant d’un pourcentage d’énergie produite à partir de sources renouvelables si la demande globale d’énergie pour les transports continue d’augmenter. Il convient, par conséquent, de définir l’objectif contraignant d’une part de 10 % à atteindre par l’ensemble des États membres comme étant la part d’énergie finale consommée dans le transport qui doit être produite à partir de sources renouvelables dans leur ensemble, et pas uniquement de biocarburants.

  • Posté par Bernard Dropsy, mardi 3 avril 2018, 11:12

    Avec tous les politiciens qui ne font que du vent, et depuis longtemps, c'est normal, les éoliennes tournent à plein tube ! A croire que ces politicards vont enfin servir à quelque chose de productif ! lol

  • Posté par Arnould Philippe, mardi 3 avril 2018, 7:49

    Derrière chaque machine à mouvement perpétuelle, il y a toujours un bon moteur à explosion.

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs