Accueil Monde France

Pourquoi la bataille du rail est si importante pour Macron

Après la réforme du Travail, l’Elysée veut profiter d’une même « fenêtre d’opportunité » pour réformer la SNCF. L’enjeu n’est pas que national. C’est aussi à Bruxelles et Berlin qu’Emmanuel Macron veut donner des gages de bonne volonté.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Depuis Paris,

C’est parti pour trois mois de perturbations. Avec le même cortège d’images à venir. Des usagers en galère. Des syndicats en colère. Et des politiques qui, face à l’inertie, vanteront leur désir de « faire ». Jusqu’en juin, les trains de la SNCF rouleront par intermittence. Deux jours de grève, trois jours de service. Une manière pour les cheminots de tenter de tenir jusqu’à l’été. Dès ce mardi, alors que débute ce mouvement « perlé » inédit, le trafic est extrêmement perturbé, avec seulement un TGV sur huit en circulation et des trains régionaux très affectés (le Thalys, lui, roule quasi normalement). Le taux de grévistes atteint 34 %. Covoiturage, télétravail, auto-stop : les Français recourent au système « D ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par JEAN CARION, mercredi 4 avril 2018, 9:36

    Avez vous déjà vu un Français "satisfait"? moi jamais, c'est historique dans l'Hexagone! Et pourtant la France est un Pays qui a TOUT! et à tous les niveaux. Macron a raison de "dépoussiérer" et de bousculer les "droitsaquitsdésuets"

  • Posté par Michel Bettens, mardi 3 avril 2018, 17:23

    Ce président a été élu sur un programme à une majorité écrasante. Il fait ce qu'il a promis. Tout le monde sait que les syndicalistes ne veulent rien faire et profiter de tout. Egalité, fraternité etc..

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 4 avril 2018, 0:22

    Cher monsieur vous connaissez les circonstances du premier tour,révélations,trahisons,non adhésions,s'est ainsi que Macron est passé par défaut.Puis on a brandit le spectre du FN,lors de son débat la Marine a été tellement médiocre,minable,qu'elle s'est coulée elle même la Marine nationale.Alors cette écrasante majorité?????? n'était au départ que d'un petit 24% tachez de nuancer .

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs